top
top-blins

    Aide
  Etymologie
 Berceau alpin
 Origines XIIIe
 Origines  XIIIe
 XIVe siècle
  XVe siècle
  XVIe siècle
  XVIIe siècle
  XVIIIe siècle
  XIXe siècle
 Migrations
 Début XXe
  Arbres
 Ascendance
 Photos
 Familles lièes

 Aujourd'hui
 Val Varaita
 Recherches
 Géo du nom 
Gallian de Caromb
  Les liens
Vos commentaires
 
mail      








XVIIIe siècle.

Apres Utrecht (1713).

        Nous savons que par le traité d’Utrecht, en 1713, la Castellata devient savoyarde, ou plutôt sarde car le royaume de la Maison de Savoie, apres avoir été "de Sicile", est devenu "de Sardaigne".
       L’acte, par lequel la communauté de Blins, à travers ses procurateurs Giobatta Peirache et Antoine Roux, jura fidélité au nouveau souverain savoyard, le 22 Aout 1713, est connu. Il confirme alors l’absence de liens féodaux sur ce territoire. Il faudra attendre l’année 1734 pour que la Castellata soit féodalisée[4]
 
 

Les Archives de Bellino :

        Nous arrivons au XVIIIe siècle, et à partir de 1730, les archives religieuses de Bellino, sauvées de toutes les catastrophes, guerres et autres calamités, nous indiquent beaucoup plus que la présence de nos noms de familles. Les actes sont là, disponibles et nous pouvons les consulter pour connaître nos véritables ancêtres. Tout est enregistré : naissance, décès, mariages. Déjà des études ont été faites pour reconstituer les familles, en particulier par les Universités italiennes et il ne nous reste plus qu’à suivre les différentes branches de la famille pour arriver jusqu’à nous. Nous en sommes à 8 ou 9 générations avant nous. A cette époque, 256 personnes sont nos ancêtres directs et près de la moitié sont à Bellino, le reste est dans le Val Varaita, mais plus bas dans la vallée, vers Sampeyre. Suivons ces actes de Blins, de naissance et baptême, de mariage et de décès.

        Regrettons que l’accès à ces documents ne soit pas accessible sur Internet. Il s’agit d’originaux usés par le temps que la manipulation risque d’abîmer. Il n’existe pas, à ma connaissance, de copie consultable "en ligne".
        Déjà les amis numérisent ces documents pour leur propre besoin 

        La seule information obtenue de l'enquête des années 60-70 est la liste, manuelle de mes ancêtres, les dates connues et les relations de parenté  J'ai vérifié tout cela par rapport aux actes originaux.
       L’accès à la source nécessite de se déplacer à Sampeyre.
       D'autres documents, comme ce "plumier" d'écolier, atteste de la présence des Gallian à Blins.

49a



 

Guerre de succession d’Autriche, à Bellino

       De 1742 à 1748, les Franco-Espagnols bataillent contre les Anglo-Sardes : Louis XV, roi de France, allié à l’Espagne, est en guerre contre Charles Emmanuel II.
        Le 19 juillet 1744, grâce au brouillard (à la nebbia), les franco-espagnols enlève d’assaut la redoute qui barre la crête étroite de Pietralunga ( Pointe de Battagliola). Bataille sur les sommets du Val Varaita, descente jusqu’à Sampeyre évacuée par le roi de Sardaigne. Saccage et razzia de Bellino et de Casteldelfino (Château Dauphin).
        La légende raconte que le torrent Varaita coulait rouge,...
        Nos ancêtres, neuf générations avant nous, ont vécus cette période mouvementée. 
        Nous connaissons au moins dix ancêtres directs, de Bellino, qui ont vécus cela.

h5
        On se reportera à la relation sur la bataille de la Battagliola, sur ce site, pour le détail de ce triste épisode;
--> Lien vers la Bataille de la Battagliola 


Galliano en Italie.
        Si à Bellino le nom reste Gallian, ceux qui sont descendus dans le val Varaita sont devenus des Galliano. L'étude de M. Georges Galliano montre au moins un déplacement de Gallian de Bellino vers les hameaux de Sampeyre accompagné du changement du nom en Galliano.

--> Lien vers la généalogie des Galliano de Sampeyre
Galléan de Nice:

        En 1723, à Nice, le peuple se révolte contre le représentant savoyard. C’est encore un Galléan qui représente le peuple, ce qui lui vaut, à lui et aux autres consuls de Nice, d’être envoyés à Salluces. Mais, finalement, le roi revient sur ses positions et relache les prisonniers, qui peuvent revenir à Nice.

Gallian de Méthamis (84) : ils viennent de Châteaudauphin
.        
On trouve un Jean-Antoine GALLIAN époux de Marie Bérard + 12/7/1786 à Châteaudauphin.
Jean-Antoine habite à Châteaudauphin. Ils ont 4 enfants :
1. Jeanne-Marie GALLIAN ° 7/10/1754 à Châteaudauphin
2. Dominique GALLIAN  ° v 1760 à Châteaudauphin. Il se marie à Carpentras, le 10/10/1792, avec une demoiselle de Méthamis, Marie-Anne Circuit (31/8/1774 Méthamis-14/6/1821 Méthamis) et s'installe à Méthamis
      2.1. Michel GALLIAN, ° 9/7/1792 Méthamis
      2.2. Joseph Dominique Antoine GALLIAN est tisserand à Méthamis. Né le 21/5/1795, il épouse Marie Virginie Jean le 5/2/1823 à Méthamis
      2.3. Elizabeth, née le 16/2/1797 à Méthamis
      2.4. Marie Rose, née le 2/11/1799, épouse Marc Antoine JEAN
      2.5. Rosalie Adélaïde, 26/2/1802-25/8/1860, épouse le 8/4/1818 à Méthamis, Denis Pierre Avon                             (1787-1859)
      2.6. Henri Denis Elois, 2/12/1805-19/4/1809 à Méthamis
3. Marie GALLIAN ° 2/8/1766 à Châteaudauphin.
4. Jean GALLIAN ° 17/1/1772 à Châteaudauphin.

        On le voit, les Gallian de Châteaudauphin s'installe en Vaucluse à la fin du XVIIIe siècle

La Révolution:

        1789, c’est la Révolution française. Le schéma qui suit nous montre nos ancêtres directs qui vivaient sous la Révolution. Là haut, en haute vallée Varaita, il est peu probable qu’ils aient connu tous ces évènements. Mais la tourmente qui suivit, en France, a bien dû avoir quelques echos. La mort de Louis XVI, l’abolition des priviléges, toutes ces nouvelles sont sûrement arrivés jusqu’en Val Varaita, même si c’est avec un certain retard.

        Arrétons nous un instant, car nous avons déjà une longue liste d'ancêtres, liste tirée des actes paroissiaux de Bellino.

h6
        Sous la Révolution française : 
        On trouve un GALIAN Joseph Toussaint à Caromb (Vaucluse) pendant la Révolution. Patriotes et Papistes se disputaient le Comtat Venaissin. Avignon est patriote, alors que le Haut Comtat est papiste. Caromb, en majorité papiste, compte 2161 habitants
En 1727 est né Galian Joseph Toussaint 
        GALIAN Joseph Toussaint, prêtre reclus, doit prendre la fuite de Caromb, sur dénonciation, comme 36 autres personnes du village, le 21 juillet 1793. Pris, il est jugé le 4 Thermidor (22 juillet 1794), à la 32iéme séance du Tribunal Révolutionnaire, ou plus exactement de la Commission Populaire d’Orange. Avec 2 autres prêtres , ils sont accusés d'incivisme, d'être les ennemis jurés de la liberté et de la Révolution, d'avoir prêché la haine de la République, d'avoir provoqué et dirigé les émeutes de Caromb. Ils sont condamnés à mort, et avec sept autres personnes, sont guillotinés le soir même à 6 heures. Il est exécuté à Orange, à 67 ans. Il était né en 1727.
       Les actes indiquent qu'il appartenait à l'Ordre du Grand Augustin, à Paris.
       On se reportera à l'histoire de Caromb, sur ce site, pour une généalogie complète de ce brave prêtre victime de la Révolution.
1794 Mardi 22 Juil. Galian Joseph Toussaint (189) est mort à l'âge de 67 ans à Orange (84)
        Du Ier Messidor au 16 Thermidor, soit en 46 jours et 42 séances, les membres de la sinistre Commission drigée par le sinistre Maigret, expédièrent 332 " inculpés " à la guillotine.
        Elle n’hésita pas à condamner 32 religieuses qui refusèrent de se soumettre aux lois de la " République ". Le pape Pie XI les a proclamé Bienheureuses.
 


En Amérique:

        Vers 1793, en Amérique, notons la naissance de Thomas Gallian, en Virginie, Etats Unis. Ce n'est plus le plus vieux Gallian d’Amérique connu à ce jour (voir ci-dessous).


    Un autre Gallian, dit "Provençal", embarque à Antibes vers le Canada. Son nom est cité parmi les pionniers du Canada.
    Viennent-ils de nos vallées ? de Provence, Vence ou La Gaude ?  J'ai parcouru les Archives de ces pionniers, les listes des personnes embarquées dans ces premiers bateaux transatlantiques transportant des passagers, pour essayer de comprendre son origine. 

    Des recherches récentes (2010) indique qu'il se nomme  GALLIAN Joseph dit PROVENÇAL, qu'il est né en 1730 à Antibes, baptisé à la paroisse de Saint-Pierre en 1734 et qu'il est décédé le 26/11/1804 à Saint-Cuthbert au Canada., à 74 ans. Il était fils de GALLIAN Jean ° v 1706 à Antibes (Saint-Pierre), + Antibes (Saint-Pierre) et de CITOUROT Catherine ° v 1708 Antibes (Saint-Pierre), + Antibes (Saint-Pierre).

Mail de M Alain Rossi :
Engagé le 11 janvier 1752 comme soldat dans le régiment du Languedoc (Cie de St Quentin)
En 1755, il part avec un bataillon de son régiment (Cie de Rennepont)
(quelques infos sur la trajectoire canadienne du régiment de Languedoc sur "Ancestramil")
Le 6 février 1758 il épouse Geneviève-Elisabeth GROLEAU, à Deschambault.
Caractéristiques physiques : 5 pieds, 3 pouces (pied français = 32,48 cm); cheveux et sourcils chatains, yeux gris; nez gros et retroussé; un "sein" audessous de l'oeil gauche et un au-dessous de la lèvre inférieure (le "sein" est probablement ici ce que nous appelons un "grain de beauté")
Source : "Combattre pour la France en Amérique". Le Projet Montcalm, sous la direction de Marcel Fournier
  Attention à l'orthographe : "Coutarot" me parait bizarre pour la Provence et je penserais plutôt à "Coutarel", à moins que ce ne soit "Coutaro"
 
Le mariage GALLIAN-COUTAROT ne figure pas dans les relevés de GénéaBank pour Antibes (bien qu'Antibes regorge de GALLIAN)

Ce Joseph Gallian s'était marié deux fois au Canada

- le 6/2/1758 à Deschambault, avec GROLEAU Genevieve Elisabeth, ° 24.07.1716 à Deschambault , + 12.04.1786 à Saint-Cuthbert (il avait 28 ans pour son mariage et elle était dèjà âgée de 41 ans et en était à son second mariage). Elle était fille de Jean-Baptiste, né en 1686 et d'Ursule Elizabeth Hamel.Les Groleau était originaires de Cholet en France.
- le 16/4/1787 à Saint-Cuthbert avec DELAUNAY Marie Francoise, ° 17.02.1740 Québec. Il avait alors 57 ans et elle 47 ans. Elle était fille de Jean (1696-1740) et de NORMAND Angelique dite LABRIÈRE, ° 20.06.1707 à Detroit. Les Delaunay était originaires de Fresnay-sur-Sarthe, en France et s'étaient installés au Québecvers 1640.  
 
On ne lui connâit pas d'enfants de ces deux épouses, ce qui est dommage car cela nous empêche d'établir des liens avec les familles américaines. 


Page suivante

Retour vers la page principale


   
bottom