top
top-blins

    Aide
Menu principal
Carte de Cassini
HISTOIRE II
    ...
 Les eaux
    ...
 La noblesse
    ...
  Les écoles
    ...
  Carombais jadis
    ...
 Modène
 Le Château
   les seigneurs

Début XXe siècle
  photos 1900
  chevaux  
 spéléologie

Annexes
Références
Vos commentaires
 
mail      








Carombais de Jadis :


Les Falques, notaires depuis longtemps :

        Lorsque nos terres dépendaient encore de l’Emprire romain-germanique, l’empereur Charles IV accorda à Bertrand Falque le titre de comte palatin. Cela se passait le 7 juin 1365, il y a plus de 700 ans. La famille Falque habitait alors dans la Drôme. Elle serait originaire de la commune d’Arthemonay dans le canton de St Donat où il reste une ferme « Falque ».
        L'acte porte "comte palatin autoritate impériali". Ce diplôme ou bulle conférait les pouvoirs d'instituer les notaires, d'assurer leur formation et la délivrance, après un examen de droit, du titre de notaire, et donnait aussi le droit de créer des charges notariales. Cette charge permettait de légitimer les bâtards.
        Plus tard, au XVIIIe siècle, cette charge deviendra honorifique.
        Le titre de comte palatin était héréditaire par les mâles.


        Cette famille était connue depuis Jean Falque, seigneur d’Audefred en 1250, qui avait épousé en 1253 Adélaïde de Mévouillon. Leur fils Aimar, né en 1265 fut seigneur d’Audefred et épousa sa cousine  Béatrice, ausssi de Mévouillon .
Louis, leur fils, né en 1295, épousa Sybille d’Adhémar et ils eurent Bertrand, celui là même qui fut nommé comte palatin.

Le titre de comte palatin était héréditaire par les mâles. Aussi on trouve une longue lignée  de comtes palatins jusqu’à la branche des Falques du Barroux, de Malaucène et de Carpentras :
  • Bertrand et son épouse Laure Retronchim eurent un fils, Jean Falque qui  exerça les fonctions
  • Jean Falque épousa Mabelle de Castellane en 1383 et eut entre autres Pierre Falque.
  • Pierre Falque épousa Alsacie d’Adhémar en 1396 et eut François
  • François Falque épousa  en 1420 Jeanne du Puy (de Podio) et mourut en 1470.
  • C’est Charles, leur aîné qui reprit les fonctions de comte palatin « Karolus Falqui, civis et habitator Avivionis, filius et heres nobilis Francisci Falqui ». Marié en 1456 à Béatrice de Lachau, il eut Philippe en 1459.
  • Philippe prit la suite de son père, nomma  de nombreux notaires dont ceux de Mornas et de Courthézon. Epoux de Laure de Mirabel en 1484, il eut François, né en 1485.
  • François épousa en 1521 Anne de Roux ou Riffi, fille de Barthélémy de Ruffi ou de Roux. Il succéda à son père en 1537
  • Vient ensuite leur fils Jean, un fils cadet qui est la tige d’une branche ayant fait souche au Barroux vers 1546. Le fils aîné, Jean.-François, né en 1538, qui épousa Catherine de Vaucluse en 1567 fut officier des armées du roi.


Famille Galien-Gallian de Caromb et familles associées (1597 A 1793).  


        Le nom patronyme varie dans les actes : GALLIAN, GALLIAND, GAILLARD, GALIAN, GALEAN, GALLIEN, GALIEN, GALAN, GALAND, GALLAND,  GALANT, ce qui complique la reconstitution des familles ou le rapprochement entre les actes concernant une même personne.
        Je ne pense pas que cette ancienne famille des "Gallian" de Caromb soit liée avec moi !  Il n'empêche, cette famille porte mon nom !
        Déjà il y a bien longtemps, le docteur Pelenc m’avait signalé qu’il existait des Gallian à Caromb au moment de la Révolution, donc bien avant que mes grand-parents ne s’installent dans le village.
        Aussi, c’est avec plaisir que je me suis mis à chercher. Le Gallian, prêtre, exécuté par la commission populaire d’Orange n’était pas le seul de cette famille !. 

        Parcourons cette étude effectuée à partir des relevés du Cercle Généalogique du Vaucluse pour Caromb, comme un exemple de famille carombaise.

Rappel : les archives carombaises donnent les baptêmes de 1612 à 1793 ; les mariages de 1597 à 1792 ; et les dcès de 1598 à 1793.

        Le plus vieux semble être GALLIAN Martin, artisan menuisier.  Il serait né en 1558 et sa descendance est connue sur 5 générations, toujours à Caromb.  Jean-Durand Gallian, Jean, Sauveur, Denis et Justin Gallian devaient être ses contemporains

gal1


On peut suivre cette famille à travers les actes aux XVII et XVIIIe siècles.

gal2

On trouve quelques noms à particule parmi les parrains et marraines, et jamais de particule pour les "Gallian". Rappelons que la particule n'est pas une preuve de noblesse...

  •   Thomas Renoard, dit "noble", seigneur de Propriac.
  •   de Camaret en 1613, 1627, ... une famille noble bien connue...
  •   du Barroux et Dubarroux en 1656, 1658, 1663, autre famille noble...
  •   d'Ambrun ou Dambrun ou Dambrun de la Bariane
  •   de Jacques, en 1636,...une autre famille carombaise
  •   de Bonadone en 1663
  •   d'Arnoux
  •   d'Hugues en 1655
  •   de Rigot en 1640
  •   d’Arnoux
  •   de Casau
  •   de Chamoux
  •   de Linoy
  •   de Montaud
  •   de Napote
On a même un Sieur Jean Joseph Gallien, fils de seigneur Maurice (en 1789).

Les prêtres qui apparaissent dans les actes :

  •   Pierre Gallian, vicaire à Modène
  •   François André, prêtre.
  •   Gabriel Recordier, prêtre.
  •   Joseph-François Ribeyret, prêtre à la cathédrale d'Avignon


Notaire :

  •   Gabriel Rousset

Si on en croit la carte de Cassini  de la fin du XVIIIe siècle, il existait des terres dites"Gallien" et "Galand" au sud de Modène. Peut-être appartenaient-elles à cette famille.

galand

Un tombeau dans l’église :
        Quelques actes indiquent le lieu d’inhumation de la personne décédée. Ainsi, nous pouvons constater qu’il existait un ou plusieurs tombeaux ou caveaux sous les dalles de l’église de Caromb pour ces familles Gallian/Galand.
        Lorsque nous descendions explorer les caveaux de l’église, dans les années 60, et regardions les cranes qui y sont encore entreposés, je ne pouvais pas imaginer que certains s’appelaient peut-être Gallian.

 Ceux qui sont enterrés dans l'église, d’après les actes :
  •  GALAND  François Valentin, décédé à l'âge de 15 jours en 1773.
  •  GALAND  Jean Alexis, décédé à l'âge de 4 jours en 1774.
  •  GALAND  Esprit François, décédé à l'âge de 11 ans en 1774.
  •  GALLAND, fils de Michel,  en 1783.
  •  GALLIAN  Thérèse Barbara, décédée à l'âge de 67 ans,  en 1763.
  •  GALLIAN  Maurice, décédé à l'âge de 70 ans,  en 1792.
  •  GALIEN  Magdeleine, décédée à l'âge de 80 ans,  en 1781.
  •  GALAN  Gabriel, décédé à l'âge de 68 ans,  en 1760.


Les prénoms
     Très souvent le prénom de l'enfant est celui du parrain ou de la marraine. Par exemple, l'enfant Gannarius GALIAN a pour parrain Gannarius TRAMIER de Crillon.

 Noms associés aux Gallian (noms des épouses ou des parrains et marraines)

ALEGRE, AMBRUN (d'), ANDRÉ, ANTOINE, ARNOUX, ARNOUX (d'), ASTAY, AVON, BARRE, BARRET, BARROL OU BARRET, BELLIER, BERGIN, BERTRAND, BLANC, BONADONE (de), BONNET, BOUYER, BREMOND, BROSSE, CALAMEL, CAMARET, CAMARET (de), CASAL, CASAU (de), CHABRIER,                CHAMOUX (de), CHANDOUSSON, CHARASSE, CONIL, CONTE, CURNIER, DAMBRUN, DORNANT, DUBARROUX/ Du BARROUX, DUPIN, FINE, FLOUR, FRAYNOST, GARCIN, GASSE ou GARCE, GAUDIBERT, GAUTIER, GENIN, GILLES, GROSSE, GUICHARD, GUILLAUME, HUET, HUGUES, HUGUES (d'),  IMBARD, JABOIN, JACOMIN, JACQUES (de), JAUBERT, JAUME, JOUBERT, LABORINE, LADET, LAGARDE, LAPRAT, LAYE, LIGIDE, LINOE ou LIGNE ou LIGNET ou LINOY (de), LIOTARD, MAGNAN, MAUVIN, MILHAU, MOLIN, MONTAUD (de), NAPOTE (de), NIEL , PAÏAN, PEYRE, PIGNET, POLLET, PONS, RABASSE, RAMBERT, RECORDIER, RENCUREL, RENOARD, REYNARD,                RIBAS, RIBEYRET, RINOT (de), RIQUE, ROGNON, ROQUEYROL, ROUSSET, THIERS, TRAMIER, VENDRAN.

gal3

   
bottom