Mise à jour 4/03/2005
Copyright JG © 2005
 
  Introduction
    Aide
  L'héraldique
 Les communes
  Accès géographique
  Accès alphabétique
 Les provinces
    Provinces
 Les départements
    Départements
 Les Ecclésiastiques
    Papes et évêques
 La Noblesse
  Introduction
  Accès alphabétique
 Les Souverains
   Maisons souveraines
 Autres blasons
  Autres
 Divers
  Références et sources
  Les liens
  vos commentaires
  Ajouts récents
  Retour
 
 
 Famille des BAUX ou de BAUX (del Balzo)

==> voir brochure sur Calameo



        • ARMES :
- De gueules à l'étoile à 16 rais d'argent.  PIT IV-42
- De gueules à la comète à seize rais d'argent.
  (le rai de soleil d'argent, un meuble rare: il apparaît en 1214 avec Hughes des Baux).
Princes d'Orange :
- En 1193 apparaît le cor de Guillaume des Baux, 
   seigneur d'Orange.
- Ecartelé, au 1-4 de gueules à la comète à seize raies d'argent, au 2-3, d'or à un cor de chasse d'azur lié de gueules. PIT IV-45.

- SUPPORTS : Deux mercures ayant leurs caducées sous les pieds, vêtus de cottes d'armes ; celui de droite chargé d'un soleil d'or sur sa poitrine, celui de gauche d'une lune d'argent.
- CIMIER : un cygne éployé d'argent, colleté d'or, tenant en son bec un ruban d'azur d'où pend l'étoile à seize raies d'argent.
.....Généalogie : :a
Arbre généalogique complet
- Les premiers BAUX :                                          Page 1a       Page 1b .
- Seigneurs des Baux, comtes d'Avellino :         Page 2a       Page 2b     Page 3a
- Les Baux du Comtat Venaissin :                        Page 3b
- Les ducs d'Andrie :                                              Page 5a       Page 5b
- Les seigneurs de Meyrargues et Puyricard   Page 4a
- Les seigneurs de Marignane et Berre  :          Page 4b

- Princes d'Orange :                                             Page 6a      Page 6b
- Les Baux-Orange de Sérignan et Suze  :        Page 7a
- Les Baux-Orange de Courthézon  :                  Page 7b
- Juges d'Arborée (Sardaigne)                            Page 10b  
           Hypothèse catalane : les Cevera-Bas de Sardaigne  
- Comtes d'Alessano :                                            Page 8a       Page 8b
- Comtes de Soleto et Orsini des Baux :             Page 8b

- del Balzo : barons de Sainte-Croix, Shiavi et Presenzano :   Page 9a
- del Balzo : barons de Presenzano :                  Page 9b
- del Balzo : ducs de Caprigliano :                      Page 10a
- del Balzo : les comtes del Balzo                       Page 11a
- del Balzo : les ducs de Presenzano  :              Page 11b       Page 12 a

Les fiefs des Baux, toutes les branches
Les fiefs des Baux, seigneurs des Baux
Les fiefs des Baux, princes d'Orange
Les fiefs des Baux, seigneurs de Berre


  • NOMS PATRONYMES :

  •      - de Balcio (XIe)
  • - Balcius" cité en 981
  •      - del Balzo, en Italie
  • ferrande
  • ORIGINES :

  • - S'il existe une famille d'importance dans l'histoire du Comtat et de la Provence, c'est celle des Baux. Elle apparaît au sud de la Durance, vers la fin du VIIIe siècle, en la personne du comte Leibulfe , dont on ne connaît que le nom. En 850, son successeur, Poncius , est propriétaire en Argence, région située autour de Beaucaire. Il a deux fils, Ison et Humbert . Ce dernier est évêque de Vaison.
       M. Barthélémy, le spécialiste des archives de cette famille, indique que ces premiers Baux accompagnèrent le comte Guillaume lors de l'expulsion des Sarrasins et le secondèrent dans toutes ses entreprises guerrières.
    Le "Castrum  qui vocatour Balcius" est cité en 981 [108]. Pons le jeune est déjà un personnage important en Provence. Son nom est cité lors de la donation de terres en faveur de Montmajour (971) et en faveur de l'Eglise d'Arles (975).
    Au Xe siècle, les possessions des Baux couvrent déjà l'abbaye de Nyons , le castrum de Mornas , les Baronnies et quelques terres en pays niçois.
    Ainsi cette famille grandit loin des terres du Venaissin, entre les collines des Baux et la plaine de la Camargue.
    - Hugues prit le nom "de Balcio" au XIe.

    Une origine légendaire fait remonter cette famille jusqu'à l'un des Rois Mages [97] et nous savons qu'ils ont entretenu cette croyance en adoptant une étoile (annonciatrice) sur leurs armes [108].

    • SOBRIQUET :

    • - Inconstance des Baux.
       
    • DEVISE :

    • - A l'asar Beautezar.
       
       132. — AGOUT des BAUX, seigneur de Brantes et Plaisians.
      Cavalier armé de toutes pièces tenant un écu parti d'une demi-étoile et d'une demi-croix de Toulouse, l'épée haute attachée par
      une chaîne, le heaume rayonnant, galopant à droite sur un cheval caparaçonné aux armes de l'écu et une étoile sur le chanfrein. Autour une bordure de rinceaux.
      (Sigillimum, Agout de Baucio domini de Brantitlis et Plasciani militis)
      Sceau rond en cire de 40 mill., appendu à un acte de 1340.
    baux 1
    a2
    Ce sont les armes traditionnelles des princes
    des Baux, la première, par son antique nom
    comme par sa splendeur, des grandes
    familles de Provence: race d'aiglons,
    jamais vassale, qui de la pointe de ses ailes,
    effleura la crête de toutes les hauteurs.

    Selon leur dire et leur croyance, ils comptaient
    Parmi leurs aïeux le mage Balthazar, duquel
    Un descendant était venu d'Ethiopie planter
    Bourdon sur les Alpilles et semer dans leurs
    flancs pierreux les herbes aromatiques
    et le sang ardent.

    De là venait la Belle-Etoile, irradiée en
    Seize rais, dans leur blason; de là, par
    Campagne et par friches, lorsqu'ils couraient
    reteindre dans le sang leur gonfaron, et
    tout culbuter, barons et rois, sans crainte de
    personne, de là leur cri de guerre:
    Au Hasard, Balthazar!


    C'étaient des téméraires, des pourfendeurs
    Terribles; ducs à Naples, vicomtes de Marseille,
    En Arles podestats, princes d'Orange et
    Guerre toujours! "car lutter de tous ses efforts,
    C'est vivre, disaient-ils: sous terre, en paix,
    et sur le même flanc, nous dormirons assez…
    En avant! ".


                                   Frédéric Mistral.  (Calendal).
     
    a1

    Lien sur la généalogie italienne de Gioacchino del Balzo di Presenzano

    Hommage par Raiymond Des Baux, prince d'Orange, à Alphonse de Poitiers, comte deToulouse,
    pour les fiefs de Camaret, Travaillan, Sérignan, Séguret, Uchiaux, Frigolet, au terroir de Piolenc,
    Barharas près de Tulette,
    Montlaigu.Montbrison (Drôme), Mastinac, Valréas, Lagarde- Paréol,
    Noveisan, Darboux, le tiers de Rochegude et le quart d'Albagnet

    Reconnaissances de Branles, Aulan, Saint-Léger et Caromb, par Alizctte des Baux, comtesse d'Avellin;

    R.G. 31592    30 juillet 1342. Sentence arbitrale réglant les différends survenus
    entre Raymond, prince d'Orange, fils et héritier de Raymond, et Guillaume de  Baux, seigneur de Camaret, héritier de son frère Bertrand, à propos des châteaux dé Condorcet, Guisans, Gumiane et St-Ferréol,
    dont Raymond de Baux s'attribuait la possession et les revenus. Les arbitres déclarent que les parties
    renonceront à leurs demandes réciproques ; que le seigneur de Camaret reconnaîtra tenir en
    fief du prince d'Orange ces châteaux et leurs territoires, etc.
    BARTHÉLÉMY, Invent. mais. Baux, n° 1211.