Le Testament d'Etienne de Vesc

TesVesc
o   Voir la première page complète : lien ici
Voir la page 2 lien ici
Voir la page 3 lien ici
Voir la page 4 lien ici
Voir la page 5 lien ici
Voir la page 6 lien ici
Voir la page 7 lien ici
Voir la page 8 lien ici
Voir la page 9 lien ici
Voir la page 10 lien ici
Voir la page 11 lien ici
Voir la page 12 lien ici
Archives départementales de Vaucluse, Palais des Papes, 84000 Avignon ( Visite du 23 avril 2015)
D’après les Archives du duché de Caderousse, par Martine Sainte-Marie (Page 59)  Ref 2 E 9/125

Sources internes :
3 E 26/560 fol. 85-90 v°  (retrouvée par le nom du notaire, Elzéar Raphael, et les références de ses actes)
La référence suivante etait fausse : 3 E 56/560
3 E 26/560 fol. 85-90 v° : testament d’Etienne de Vesc avec mentions marginales, les indications des diverses extractions en 1609, 1610,1615 ;
Fol 91-94 v° : codicile pour la fondation d’une chapellenie perpétuelle dans l’église de Caromb sous le vocable de Saint Georges et de Sainte Marie-Magdeleine ;
Fol 95-96 v° : fondation de la chapelle par Anne Courtois (18 décembre 1501). Registre d’Elzéar Raphael, notaire de Carpentras

Publication sur Internet autorisée.

Interprètation et traduction du Testament d'Etienne de Vesc

Testament transcrit par le Professeur Gabriel Audisio grâce aux bons soins de l'Association pour la Sauvegarde du Patrimoine de Caromb. 
lien ici

Information complémentaire :


I. Le testament d’Etienne de Vesc ou deVaësc

Etienne de Vesc est décédé le 6 octobre 1501 à Naples.
Il a rédigé son testament le 13 janvier 1501, à Caromb, devant notaire et désigné son fils Charles comme légataire universel, puis son épouse Anne Courtois, ses deux sœurs (Philippe et Miracle) et ensuite ses cousins et neveux drômois.
Son fils Claude est décédé avant le testament.

La généalogie complète de la famille de Vesc est sur mon site : http://jean.gallian.free.fr/comm2/fam_fich/v/vesc.html

Etienne s'est constitué un domaine important dans le Comtat : il était seigneur de Caderousse, de Caromb (1484),
de Saint-Hippolyte (1488), de Suzette, de Châteauneuf-Redotier, possèdait des terres à Forcalqueiret, Châteaurenard (- sur-Loire près d'Amboise? ou BduR?),
et Boulbon-Châteauneuf.
Il était baron de Grimaud, seig. de Châteauneuf-de-Mazenc (1490).
Par son épouse, il possèdait aussi une seigneurie en Ile de France, Savigny-sur-Orge,
agrandie avec Viry, Thorigny, Orangis, la Borde et d’autres en Artois.
Sa carrière :
- 1480, prévôté de Meaux,
- 1481, chambellan du roi et bailli de Meaux
- Lorsque  Charles VIII devint roi, il fit partie du conseil de régence et du Conseil étroit.
- Président lai de la Chambre des comptes de Paris et concierge du Palais, en 1489, puis sénéchal de Carcassonne
- 1491, sénéchal de Beaucaire et de Nîmes
- Pendant les guerres d'Italie, en 1495, il reçut le comté d'Avellino,  le comté d'Atripalda,
le duché d'Ascoli et le duché de Nola.
- Il fut Grand chambellan du Royaume de Naples.

Les diverses extractions en 1609, 1610,1615 en marge du testament concernent le procès de Jeanne d'Agoult, épouse Montrevel, qui contesta le testament de Chrétienne d'Aguerre en faveur de son fils Charles de Créquy au détriment des enfants qu'elle eut avec Louis d'Agoult.
Un procès eut lieu contre Charles de Créquy, fils d'un premier lit de Chrétienne, qui n'avait aucun droit sur l'héritage des Vesc.

Notes des archives du duché de Caderousse :
Testament d'Etienne de Vaësc, baron de Grimaud, Châteaurenard, Châteauneuf de Mazenc, seigneur de Caromb, Saint-Hippolyte, Suzete, Châteauneuf de Redortier, duc de Nole, comte d'Ancelin, Ascoli et Tripalda, au royaume de Naples, sénéchal de Beaucaire et Nîmes, instituant pour héritier son fils Charles, laissant l'usufruit et administration de tous ses biens à son épouse Anne "Cortoys" (Courtois) (13 janvier 1501) ;
Testament d'Etienne de Vesc : nommant pour exécuteurs testamentaires Rostain d'Ancézune, archevêque d'Embrun, Guillaume d'Ancézune, seigneur de Codolet, Pierre de Vaësc, seigneur de Comps et Louis Regnaudi, d'Arles. L'acte fut reçu par le notaire Alzian ou Elzear Raphaelis, dans le château du testateur, à Caromb (13 janvier 1501).

Note sur le testament par M. Alain Le Guehennec
Dans son testament, Étienne de VESC désigne son fils Charles comme héritier universel ;
 il y nomme ses deux sœurs , Miracle et Philippe, ainsi que l’épouse de Pierre de VESC Seigneur de Comps
(... filîae nobilis Ludovici Tholoni domini de la Laupia, uxoris nobilis Petri de Vaesco…), 
puis désigne dans l’ordre suivant, les parents qu’il appelle à la substitution éventuelle :
- Pierre de VESC Seigneur de Comps, son cousin (...nobilem Petrum de Vaesco dominum de Comps, ejus consobrinum...).
- Guillaunte d’Ancezune Seigneur de Codolet son cousin (,.. Guillemum de Anseduna, ejus consobrinum, dominum de Codelelo….).
- Aymar de VESC son neveu, coseigneur de Montjoux (...Ay marium de Vaesco ejus ncpotem, condominum de Monjou…).
- Jean et Giraud d’Ancezune (..nobiles Johonnem et Giraudum de Anceduna filios nobilis quondam Caroli de Anceduna..).
- Gérald d’Ancezune (...nobilem Geraldum de Anceduna ...).
- Raymond de VESC Seigneur d’Espeluche (... nobilem Raymonen de Vaesco condominun d’Espeluche).
....

La parenté d'Etienne de Vesc avec les personnes citèes dans son testament :
 oeil   lien ici

II. Le codicile pour la fondation d’une chapellenie

III. La fondation de la chapelle par Anne Courtois (18 décembre 1501).
Il s’agit de la fondation de la chapelle "de Madame", puis "des hommes" par Anne Courtois
Chapelle où repose le gisant d’Etienne de Vesc.


 © Jean Gallian 2015