Mise à jour 4/03/2005
Copyright JG © 2005
 
  Introduction
    Aide
  L'héraldique
 Les communes
  Accès géographique
  Accès alphabétique
 Les provinces
    Provinces
 Les départements
    Départements
 Les Ecclésiastiques
   Papes et évêques
 La Noblesse
  Introduction
  Accès alphabétique
 Les Souverains
   Maisons souveraines
 Autres blasons
  Autres
 Divers
  Références et sources
  Les liens
  vos commentaires
  Ajouts récents
  Retour
 
Code Postal  84330 SAINT-PIERRE-DE-VASSOLS (Code Insee : 115)
    Saint-Pierre-de-Vassols


     De gueules au coq perché sur une clef en fasce, le tout d'or.

      (1981)
    Attributs de Saint Pierre (coq et clef).

    Gules a cockerel perched on a key in fess the wards to the dexter or.

    Ancien régime : Comtat-Venaissin
    Judicature : Carpentras 
    Diocèse : Carpentras
    HISTOIRE :
    • Une abbaye à St-Jean-de-Vassols.
    • D’abord à Saint-Jean-de-vassols (plus au nord), autour d'un monastère bénédictin.
    • La première référence à cette commune remonte à 1262, Villa Vazolis , puis Sanctus Johannis de Vassols (Saint Jean de Vassols). St-Jean fut abandonné.
    • St. Pierre-de-Vassols, fief des Raymond , des Astoaud , du Saint-Siège, passa sous le contrôle de l’ évêque de Carpentras ., aux Tonduti pendant queques années à partir de 1618.
    • Paroisse érigée en 1661.
     Fiefs : Saint Jean de Vassols aux Astoaud ,  aux Berton des Balbes de Crillon

           Un acte du 3 mai 1302, fixe les limites respectives des territoires de Crillon et de St-Pierre de Vassols. Dans cet acte, qui fut vidimé, en 1558, à la requête de Gilles de Berton, seigneur de Crillon et baron de St-Pierre de Vassols (1), on voit qu'en 1302, ces deux communautés, réunies par le même lien féodal, avaient pour seigneur Raymond de Crillon, qui appartenait à cette antique famille des Raymond d'où sont issus, depuis le XIe siècle, tant de rameaux divers et tant d'illustres personnages. Ce n'est que plus tard que la seigneurie en advint aux Astoauds, lesquels la transmirent aux Bertons.
             Jusqu'aux premières années du XVIIe siècle, le nom de ce village ne figure point parmi les fiefs de la manse épiscopale; il apparaît pour la première fois, dans l'hommage prêté à la chambre apostolique par Horace Capponi, en 1615 (2).


       (1) Minutes de Colin Tache, ann. 1583-93, fol. 393.
      (2)  Arch. départ, de Vaucluse. B. 11.
Source : M. l'abbé Constantin, curé de St-Pierre-de-Vassols, Monographie de St-Pierre de Vassols.
gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France, département Collections numérisées, 2008-277986