RUFFO de CALABRE, RUFFO de BONNEVAL de La FARE des comtes de SINOPOLI de CALABRE 

 (aussi ROUX et RUFFY)

  ...ruffo ...ruffo 1b .....ruffo ....ruffo
      1                              2                              3                               4
 
ch
Ruffo de Calabre
RUFFO de BONNEVAL de LA FARE des comtes de SINOPOLI de CALABRE.
Documentation de M. Cte Ruffo de Bonneval de La Fare des comtes de Sinopoli de Calabre du 27/12/2007. Degré XXIV-1.
La Maison des RUFFO de BONNEVAL de La FARE des COMTES de SINOPOLI de CALABRE, issus des Ruffo de Lamanon, Beauvezet et Aurons en Provence, eux-mêmes issus des RUFFO de CALABRE , dans le Royaume de Naples.

Nom patronymique : Ruffo de Bonneval de La Fare des Comtes de Sinopoli de Calabre
Anciennement : Ruffo de Calabre, Ruffo de Sinopoli,… (Calabre),  Ruffo de Lamanon, d’Aurons & de Beauvezet; (de) Roux (de Lamanon); de Roux de Bonneval… (Provence)

Armes : Écartelé, aux 1 et 4 : coupé d’argent, à l’émanche de sable de quatre pièces et deux demies mouvantes de la pointe de l’écu (qui est Ruffo de Calabre ); aux 2 et 3 : d’argent à trois pals de gueules, à la bande d’azur, chargée de trois besants  d’or, brochant sur le tout (qui est Ruffo de Provence ).

Origines :   Calabre et Sicile. Extraction chevaleresque, confirmée entre autres en 1682 et 1733 (Maintenues de Noblesse); mais aussi en 1768 (lettres patentes de Marquisat du Roi de France Louis XV), et en 1796 (diplôme de Naturalisation du Roi Ferdinand IV de Naples).

o   Généalogie   a
Page 1a : Origines
Page 1b : Première lignée des RUFFO ou ROUX de LAMANON
Page 2a : Seconde lignée des RUFFO ou ROUX de LAMANON
Page 2b : Branche des RUFFO ou ROUX de BONNEVAL, sortie de la seconde lignée des RUFFO ou ROUX de LAMANON
Page 3a : Ruffo de Bonneval de La Fare des Comtes de Sinopoli de Calabre.
Page 3b : Ruffo de Bonneval de La Fare des Comtes de Sinopoli de Calabre.
Page 4a : Ruffo de Bonneval de La Fare des Comtes de Sinopoli de Calabre.
Page 4b : Ruffo de Bonneval de La Fare des Comtes de Sinopoli de Calabre.
Page 5a : Ruffo de Beauvezet
Page 5b : Ruffo de Beauvezet ; Roux-Targues 
Titres : 1334 : Erection en Comté de la terre et seigneurie de Sinopoli {en Calabre - Italie} et concession de ce titre (transmissible par ordre de primogéniture) par le Roi Robert d’Anjou (Naples) en faveur de Guillaume Ier Ruffo, Chevalier, seigneur de nombreux fiefs, Justicier,  Chambellan du Roi dès mars 1318, et Capitaine Général de Calabre en 1335.
A partir du XIVème siècle :  Seigneurs de Lamanon, Aurons, Beauvezet, Bonneval, La Fare, Redortier, Albaron, Bonnieux, Boymaux & St Vincent.  Nombreuses reconnais. de Noblesse.  1768  : le Roi Louis XV érige la terre de La Fare (en Provence) en Marquisat, en faveur de noble Pierre-Joseph-Hilarion de Roux, Seigneur de Bonneval et de La Fare.
Le Roi François Ier modifie en 1539 le nom "Ruffo" en "de Roux" (Edit de Villers-Cotterêts). Au XVIIIème s., les Ruffo jouirent des Honneurs de la Cour.

Résidences :
Provence :
         - Château féodal de Lamanon (résidence aux XIV et XVème s., détruite en 1586)
         -  Château féodal d’Aurons
               (Il ne subsiste aujourd’hui que quelques ruines de ces deux anciens châteaux )
         - Bastide (avec tour du XIII ème s.) de Beauvezet (du XV au XVIII ème siècle)
         - Quartier de maisons, dit -de Lamanon, et -de Beauvezet, à Salon (XV-XVIII s.)
         - Château d’Albaron, en Camargue (branche cadette, des de Roux de Targues)
         - Domaine « le Canet » à Marseille (du XVI au XIX ème siècle )
         - Château de Bonneval, près de Charleval-Mallemort (dépmt 13)
         - Pavillon de chasse, à La Fare (XVIII ème siècle)
         - Hôtel des Ruffo de Bonneval-La Fare, n° 17 rue Cardinale, à Aix-en-Provence
         - Villa Sinopoli, vers 1875, à Saint-Tropez - Grimaud
Belgique :
         - Hôtel au n° 33, rue Saint-Georges, à Bruges (1870), vendu à Louis de Halleux
         - Château d’Astene, à Astene, près de Gand, vendu en 1933
         - Château de Nokere, Nieuw Kasteel, près de Waregem , vendu en 2002
         - Magna Domus (Casa Manoëlla), Bruxelles, depuis 1956
         - Château de Burdinne, entre Liège et Namur.


Alliances :   de Montgrand (1806), de Gombert (1824), André van Rode (1843), de Surian (1856), Delvaux de Saive (1875), de Kerchove de Denterghem (1876 et 1909), Coppieters (1879), Gillès de Pélichy (1938), Legrand (1940), du Bois d’Aische (1941), de Géradon (1944), Beaufaux (1966), Plissart de Brandignies (1974), Tyrel de Poix (1976), Bosteels (1978), de Liedekerke de Pailhe (2002), von Twyckel von Aretin (2002), de Terwangne (2004),  de Theux de Meylandt et Montjardin (2004).

Note : 
La baronnie de Sérignan passa aux Ruffo de Calabre : il s'agit de la branche des Ruffo de Calabre, comte de Catanzano, marquis de Crotone
qui est différente des Ruffo de Sinopoli, bien qu'ayant probablement des origines communes (ceci est très discuté).
La branche des marquis de Crotone est documentée par le Chevalier de Courcelles dans son Histoire des pairs de France, tome IV.
Cette branche portait d'azur à la bande d'or (d'après l'histoire de Naples)
Ayant suivi le parti de Louis d'Anjou, elle passa en Provence. Nicolas Ruffo acquit la baronnie de Sérignan le 7 mars 1418...laquelle passa à sa fille qui la porta
dans la famille de Poitiers par mariage. Elle resta fief des Poitiers jusqu'à Diane de Poitiers.


roux
ART

Voir aussi le site italien sur les Ruffo
Voir aussi la descendance de Fulcone Ruffo  (les 3 pointes sont erronées)
Voir aussi : La Maison Ruffo, au fil de l'histoire jusqu'au XVe siècle .
.

armes


 © JG 2015